ÉGALITÉ DES GENRES

Nos efforts en matière de développement ne seront récompensés que si nous intensifions la lutte pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes.
Alexander De Croo, Ministre de la Coopération au développement

NOS ACTIONS

Divider text here
Nous accordons de l’attention à la question de l’égalité des genres de façon transversale dans toutes nos interventions. Par ailleurs, nous menons des projets spécifiques, notamment dans les domaines de la scolarisation des filles et de la lutte contre les violences à l’égard des femmes.

Enseignement et prise de décisions

Le droit à l’enseignement est une condition préalable pour créer des opportunités dans la vie économique, sociale et politique. Dans nos programmes d’enseignement technique et professionnel, les questions d’accès et de maintien des filles à l’école sont prises en compte de manière systématique de même que la création d’un environnement sûr et sain, propice à l’apprentissage, de sorte à garantir leur autonomie par la suite.

En outre, dans le cadre de nos activités de renforcement des capacités de nos partenaires, nous veillons à nous adresser tant aux femmes qu’aux hommes.

Enfin, intégrer les questions de genre et favoriser la participation des femmes dans la prise de décisions, lors de l’élaboration des politiques, plans, programmes et budgets de nos partenaires, est un autre aspect sur lequel nous travaillons.

Santé et droits sexuels et reproductifs

La promotion et la protection des droits sexuels et reproductifs (y compris la riposte au VIH) sont essentielles à l’autonomie des femmes et au bien-être des familles. Nous abordons ces questions de manière multisectorielle dans le cadre de nos programmes santé, agriculture, éducation, etc. en y impliquant tant les hommes que les autorités locales.

La question de la planification familiale reste un défi, au cœur du dialogue avec nos partenaires. 

Enfin, nous œuvrons à la lutte contre les violences sexuelles via des activités de sensibilisation ainsi qu’à l’amélioration de la prise en charge des victimes.

Sécurité alimentaire et autonomisation

La majorité de la population vivant dans la pauvreté habite en milieu rural. Les femmes éprouvent toujours plus de difficultés pour accéder à la terre (droit foncier, héritage), aux marchés, à l’information, alors qu’elles jouent un rôle clé dans la production, la transformation et la commercialisation des denrées alimentaires. En assurant un accès égal à la terre, aux intrants, à la formation technique et aux opportunités d’entrepreneuriat, nous appuyons leurs activités génératrices de revenus. Nos programmes agricoles collaborent notamment avec les coopératives de femmes, les aident à mieux se structurer et à s’impliquer dans la gestion des filières (de la production à la vente).

Stories

Sécurité alimentaire au Niger
Sécurité alimentaire | Au Niger, les communes investissent dans l’aménagement de terres agricoles et incitent les femmes à pratiquer la culture maraîchère. Mais ces dernières souffrent d’un manque d’accès au foncier. La maire de Kiéché raconte.
Nous accordons de l’attention à l’égalité des genres dans toutes nos interventions. Nous menons aussi des projets spécifiques, notamment au Niger (scolarisation des filles) et en RD Congo (lutte contre les violences à l’égard des femmes).
Voir les PROJETS

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances 
en matière de coopération au développement.