BURUNDI

La Belgique coopère, depuis plus de 50 ans, avec le Burundi, État fragile parmi les plus pauvres au monde.

NOS ACTIONS

Divider text here
L’aide belge se concentre sur les activités bénéficiant aux populations et à la société civile, dans les secteurs de l’agriculture, de la santé et de l’éducation.

Agriculture et développement économique

L’agriculture est un secteur clé pour le développement du Burundi. Elle emploie 90 % de la population active et couvre 95 % des besoins alimentaires. Mais la faible productivité, le morcellement des terres, la faible maîtrise de la gestion de l’eau et les problèmes de transformation et de conservation des produits représentent des contraintes structurelles à la croissance agricole.

Dans ce cadre, nous apportons un appui conséquent et intégré au développement du secteur agricole : aménagements hydroagricoles sur environ 4.000 ha et appui aux usagers de l’eau, protection des bassins versants, accompagnement des organisations paysannes et des producteurs de semences, transformation et valorisation des productions à travers l’appui aux microentreprises agricoles et à la recherche agricole.

Santé

Avec son appui au secteur de la santé au Burundi, la Belgique cherche à garantir l’accès à des soins de santé de qualité pour toute la population.

Ainsi, nous soutenons, dans les provinces de Kirundo et Muramvya, le processus de décentralisation du système de santé, le développement des ressources humaines adéquates, un paquet de soins de qualité et l’organisation communautaire. Nous appuyons aussi la création d‘un système d’information sanitaire performant afin d’assurer un bon suivi de la santé de la population. Enfin, nous contribuons à l’amélioration du fonctionnement des établissements de soins (construction, équipements, informatisation, maintenance). Depuis 2016, nous mettons également en œuvre pour l’Union européenne un programme de financement des structures de santé de l’ensemble du pays sur la base de leur performance.

Éducation

Le Burundi a entrepris une réforme de l’enseignement de base et de la formation professionnelle. Elle consiste notamment à adapter le système éducatif aux réalités du pays, à élargir l’enseignement de base de 6 à 9 ans, et à organiser l’enseignement professionnel sous forme de modules.

L'une de nos interventions se focalise sur la refonte des programmes, la formation des enseignants et la fourniture de supports pédagogiques et didactiques. Une autre intervention renforce la gestion et la gouvernance des établissements scolaires, la qualité de l’offre de formation en adéquation avec les besoins de l’économie, l'insertion des diplômés sur le marché de l’emploi et l’amélioration des infrastructures de formations professionnelles.

Renforcement des compétences

Le projet de renforcement des compétences vient en appui aux autres secteurs (agriculture, éducation et santé) mais intervient aussi dans des domaines transversaux (genre, environnement, infrastructures). L’objectif est de renforcer durablement les compétences des ressources humaines d’organisations burundaises actives dans ces domaines.
La CTB met en oeuvre des projets principalement dans les domaines de l'agriculture, de la santé et de l'éducation au Burundi.
Voir les PROJETS
CONTACTEZ LA CTB BURUNDI

RESTEZ INFORMÉ

Divider text here
Suivez nos actions ainsi que les dernières tendances en matière de coopération au développement.