Enseignement

En dépit d'une amélioration spectaculaire de l'accès à l'éducation depuis l'an 2000, quelque 75 millions d'enfants de par le monde ne vont actuellement toujours pas à l'école.

Ceux-ci sont fréquemment retenus à la maison pour aider aux tâches ménagères. Parfois, l'éducation est aussi trop onéreuse ou les enfants doivent directement contribuer aux revenus du ménage. Outre le volet économique, on rencontre de même des barrières culturelles.

L'accès à une éducation de qualité est un droit universel. L'éducation constitue par ailleurs un élément essentiel dans la lutte contre la pauvreté et l'inégalité. L'éducation donne aux enfants et aux jeunes l'opportunité de se développer et de gagner un revenu. L'école leur permet d'acquérir des connaissances et des aptitudes grâce auxquelles ils sont en mesure d'améliorer leur qualité de vie (sur le plan de la santé, par exemple). L'éducation contribue en outre à la croissance économique et au développement d'un pays.

L'enseignement figure parmi les secteurs prioritaires de la Coopération belge. Sur le plan international, la Belgique s'est engagée à contribuer à l'Objectif du Millénaire numéro 2, en l'occurrence l'Éducation pour Tous d'ici à 2015.

Besoins actuels

Ces dernières années, l'accès à l'éducation de base s'est considérablement amélioré. Ainsi, en Afrique, le pourcentage d'enfants suivant l'éducation de base a progressé pour passer de 54% en 1990 à 74% en 2007. Toutefois, cette augmentation s'est traduite par une certaine pression exercée sur la qualité de l'éducation. Par ailleurs, suite au succès de la concentration de moyens dans l'éducation de base, la demande en faveur de l'enseignement secondaire augmente elle aussi. C'est principalement dans ces domaines que la CTB déploie ses activités.

Interventions de la CTB

En partenariat avec les pouvoirs publics du Sud, la CTB met en œuvre des dizaines d'interventions dans le secteur de l'enseignement. L'une de ses principales préoccupations est d'améliorer l'accès à un enseignement de meilleure qualité, tout en prenant en considération l'aspect égalité des chances entre filles et garçons. La CTB est essentiellement active dans la construction d'écoles, l'enseignement technique et professionnel, la formation d'enseignants, (la politique en matière) de manuels scolaires, le financement et la planification de l'enseignement. La CTB appuie de même l'éducation de base par le biais de l'aide budgétaire et du renforcement institutionnel de l'ensemble du système éducatif.

Aide budgétaire / aide sectorielle

La Belgique a de plus en plus recours à l'aide budgétaire et aux programmes sectoriels pour appuyer l'enseignement. Dans ce contexte, ce sont les pouvoirs publics du pays partenaire qui assument l'entière responsabilité de l'identification et l'exécution des activités. Ils peuvent néanmoins compter sur l'aide financière et technique de la Belgique. Cela implique une participation active de la Coopération belge au dialogue sectoriel dans le pays partenaire. La CTB apporte l'expertise requise pour assurer le suivi de l'aide budgétaire et préparer le dialogue politique dans 6 pays (Rwanda, Burundi, Niger, Mali, Ouganda, Vietnam).